Des chauves-souris chez vous ? Un individu trouvé au sol ? 

RÉSEAU SAUV’ SOURIS

Des chauves-souris se sont invitées chez vous ?
Vous vous posez des questions sur ces animaux ?
Le réseau Sauv’ Souris est là pour répondre à vos interrogations.

LE RÉSEAU SAUV’SOURIS, C’EST QUOI ?

Un réseau de conseil et d’accompagnement des particuliers dans la gestion des situations de cohabitation avec les chauves-souris.

Le réseau Sauv’ Souris est une déclinaison locale, à La Réunion, du SOS chauves-souris, animé en métropole par la SFEPM (Société Française pour l’Étude et la Protection des Mammifères).

Une chauve souris trouvée au sol ou au soleil aura très probablement besoin d’aide.
Si elle est stressée voire blessée, elle peut tenter de se débattre ou de mordre pour se défendre.

Protégez-vous et protégez-la ! Avant de la manipuler, munissez vous d’une paire de gants épais ou d’un chiffon.

Installez-la dans une boite en carton (type boite à chaussures) avec un chiffon froissé et une coupelle d’eau (couvercle de pot de confiture retourné) pour humidifier l’air et qu’elle puisse boire au besoin.

Mettez la boite dans un endroit calme, à l’abri de la lumière et d’un éventuel danger (tel qu’un chat) et contactez le GCOI dès que possible.

Il se peut qu’une chauve-souris entre dans votre maison par la fenêtre restée ouverte.

Pas de panique ! Elle ne cherchera pas à vous approcher, au contraire. Inutile de la poursuivre à travers la pièce, d’agiter divers objets pour la faire partir, vous ne feriez que la stresser, la fatiguer et la désorienter davantage. Le plus simple reste encore d’éteindre toutes les lumières et de quitter la pièce en laissant une fenêtre ouverte et les voilages tirés. La chauve-souris devrait partir d’elle même après quelques minutes.

Si vous êtes curieux, éteignez les lumières et asseyez-vous pour l’observer sans bouger.

Parfois, des chauves souris s’installent dans les bâtiments d’habitation (joints de dilatation, toiture ou tôle de rive, façades abritées du vent et de la pluie). Ce sont des animaux généralement discrets et leur présence n’est parfois découverte qu’après des années. Il arrive cependant que leur présence gêne les habitants par le bruit (petits cris, grattements), l’odeur ou encore la présence de crottes et/ou d’urine.

Si vous hébergez une colonie de chauves-souris chez vous, vous pouvez simplement signaler leur présence au GCOI. Ces informations sont précieuses pour étudier l’abondance et la répartition des espèces et mieux les protéger.

En cas de gêne, souvent de petits aménagements simples peuvent être réalisés pour garder ces hôtes et atténuer les nuisances qu’elles peuvent causer (guano et odeur), comme la pose d’une gouttière pour récupérer le guano.

Si malgré tout, les nuisances vous semblent trop difficiles à supporter, des solutions peuvent être trouvées au cas par cas.

Contactez le GCOI pour obtenir gratuitement des renseignements et un accompagnement adapté à la situation.

Pour rappel, les chauves-souris sont des espèces protégées. Il est interdit de les détruire et de détruire leurs gîtes.

Cette réglementation répond à l’état de conservation précaire de nombreuses espèces et doit conduire à adopter des compromis vers une cohabitation durable.

Vous pouvez également devenir Refuges pour les chauves-souris !

Edit
Une chauve souris trouvée au sol ou au soleil aura très probablement besoin d’aide. Si elle est stressée voire blessée, elle peut tenter de se débattre ou de mordre pour se défendre.

Protégez-vous et protégez-la ! Avant de la manipuler, munissez vous d’une paire de gants épais ou d’un chiffon.

Installez-la dans une boite en carton (type boite à chaussures) avec un chiffon froissé et une coupelle d’eau (couvercle de pot de confiture retourné) pour humidifier l’air et qu’elle puisse boire au besoin.

Mettez la boite dans un endroit calme, à l’abri de la lumière et d’un éventuel danger (tel qu’un chat) et contactez le GCOI dès que possible.
Edit

Il se peut qu’une chauve-souris entre dans votre maison par la fenêtre restée ouverte.

Pas de panique ! Elle ne cherchera pas à vous approcher, au contraire. Inutile de la poursuivre à travers la pièce, d’agiter divers objets pour la faire partir, vous ne feriez que la stresser, la fatiguer et la désorienter davantage. Le plus simple reste encore d’éteindre toutes les lumières et de quitter la pièce en laissant une fenêtre ouverte et les voilages tirés. La chauve-souris devrait partir d’elle même après quelques minutes.

Si vous êtes curieux, éteignez les lumières et asseyez-vous pour l’observer sans bouger.

Edit

Parfois, des chauves souris s’installent dans les bâtiments d’habitation (joints de dilatation, toiture ou tôle de rive, façades abritées du vent et de la pluie). Ce sont des animaux généralement discrets et leur présence n’est parfois découverte qu’après des années. Il arrive cependant que leur présence gêne les habitants par le bruit (petits cris, grattements), l’odeur ou encore la présence de crottes et/ou d’urine.

Si vous hébergez une colonie de chauves-souris chez vous, vous pouvez simplement signaler leur présence au GCOI. Ces informations sont précieuses pour étudier l’abondance et la répartition des espèces et mieux les protéger.

En cas de gêne, souvent de petits aménagements simples peuvent être réalisés pour garder ces hôtes et atténuer les nuisances qu’elles peuvent causer (guano et odeur), comme la pose d’une gouttière pour récupérer le guano.

Si malgré tout, les nuisances vous semblent trop difficiles à supporter, des solutions peuvent être trouvées au cas par cas.

Contactez le GCOI pour obtenir gratuitement des renseignements et un accompagnement adapté à la situation.

Pour rappel, les chauves-souris sont des espèces protégées. Il est interdit de les détruire et de détruire leurs gîtes.

Cette réglementation répond à l’état de conservation précaire de nombreuses espèces et doit conduire à adopter des compromis vers une cohabitation durable.

Vous pouvez également devenir Refuges pour les chauves-souris !

BON À SAVOIR

            • Les chauves-souris ne pullulent pas. Contrairement aux rongeurs, elles ne font qu’un petit par an.
            • Elles ne rongent pas les matériaux et ne construisent pas de nids. Elles utilisent les espaces existants.
            • Insectivores, elles s’emploient chaque nuit à réguler les populations d’insectes tels que les moustiques, termites volants (carias), petits papillons, hannetons…
            • Une chauve-souris peut consommer l’équivalent de 3 000 moustiques par nuit !
            • Par ailleurs, le guano est un excellent engrais, très riche en azote. Il vous faudra le diluer pour l’utiliser.

 

À bien y regarder, ces petites colocataires sont de précieuses alliées !

            • Enfin, sachez qu’elles sont exigeantes quant à la qualité de leur gite. Leur présence est gage d’une maison saine et de qualité environnementales favorables.

BON À SAVOIR

  • Les chauves-souris ne pullulent pas. Contrairement aux rongeurs, elles ne font qu’un petit par an.
  • Elles ne rongent pas les matériaux et ne construisent pas de nids. Elles utilisent les espaces existants.
  • Insectivores, elles s’emploient chaque nuit à réguler les populations d’insectes tels que les moustiques, termites volants (carias), petits papillons, hannetons…
  • Une chauve-souris peut consommer l’équivalent de 3 000 moustiques par nuit !
  • Par ailleurs, le guano est un excellent engrais, très riche en azote. Il vous faudra le diluer pour l’utiliser.

À bien y regarder, ces petites colocataires sont de précieuses alliées !

  • Enfin, sachez qu’elles sont exigeantes quant à la qualité de leur gite. Leur présence est gage d’une maison saine et de qualité environnementales favorables.

Je prends une photo, je relève la localisation et je contacte le GCOI.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Edit

Je prends une photo, je relève la localisation et je contacte le GCOI.

Edit

Je contacte un centre anti-rabique international de La Réunion :

Saint Denis : 02 62 90 68 70

Saint Pierre : 02 62 35 90 00

NOS ACTIONS

SINP

DSC03922 15

La production de connaissances scientifiques passe par une amélioration de la cohérence et de l’homogénéité des données, actuellement insuffisantes…

En savoir plus

LES CHAUVES-SOURIS ET LA POLLUTION LUMINEUSE

Group 118

L’éclairage artificiel, utile aux activités de l’homme, impacte cependant le vivant, et notamment les espèces nocturnes et les espèces dépendant de l’alternance d’un cycle jour/nuit.

En savoir plus

ANIMATIONS ET SENSIBILISATION

Group 119

Afin de sensibiliser petits et grands à la conservation des chiroptères, le GCOI propose de nombreuses interventions tout au long de l’année.

En savoir plus